1823 - 1825

1839 - 1918

Après la mort de Caspar sa femme Ida Kropff, née Brüning devint héritière unique de son mari et ainsi la première femme à la tête de l'entreprise.

Ida épousa le 3 juin 1891 Dr. jur. Hans-Karl Federath, Landrat qui devint par la suite citoyen d'honneur de la ville de Brilon. Le mariage enrichit la vie sociale d'Ida. C'est ainsi qu'elle fut à plusieurs reprises, elle et son époux, invitée à Berlin chez le Chancelier du Reich, Otto von Bismarck.

Comme bienfaitrice intelligente et prévoyante, elle laissa à Olsberg de nombreuses marques de son engagement. C'est ainsi qu'elle créa la fondation Kropff-Federath consacrée aux enfants socialement défavorisés. Aujourd'hui encore, cette fondation exerce ses activités en son nom. De même les coiffes de la Confrérie St Michael rappellent la donatrice au grand cœur.

Après la mort prématurée de son mari, Ida dut faire face à d'énormes tâches. D'une grande énergie et comme femme d'affaires capable, elle intervint dans la direction des usines Olsberger et Altenbekener Hütte.

Ida n'eut pas d'enfant. Elle laissa ses biens importants en 1918 à la fondation Kropff-Federath qu'elle avait créée.

De même, l'entreprise portant le nom de Caspar-Kropff-Hütte à Olsberg, devint, pour une courte durée, la propriété de la fondation jusqu'à ce que l'entreprise soit reprise en 1920 par les neveux et les nièces d'Ida, les familles Everken, Hövener et Brüning.

La société « Olsberger Hütte G.m.b.H. » fut fondée.