Hermann Everken

1869 - 1947

En 1921 Hermann Everken décida d'entrer dans l'entreprise comme directeur.

Après avoir exercé ses activités pendant 25 ans comme ingénieur dans la société Krupp à Essen et avoir dirigé la totalité des fonderies du groupe, Herrmann pouvait s'attendre à Essen à perspectives de carrière bien plus larges. Toutefois, il déclina toutes les offres pour consacrer toutes ses forces aux tâches qui l'attendaient à Olsberg.

A ce moment-là l'entreprise était vieillie. Les bâtiments et les machines étaient en mauvais état. Les fours de même que l'atelier d'émaillage étaient obsolètes.

Durant les années qui suivirent, Herrmann Everken restaura par petites étapes les usines « Olsberger Hütte ». La production de fours fut complètement reconvertie.

Grâce à ces mesures et au relèvement de la productivité, l'inflation put être aussi surmontée sans perte patrimoniale supplémentaire.
A cette époque, la production de pièces de fonderie destinées à la fabrication de fours de chaudière constituait le point fort de l'entreprise. La société Olsberger Hütte était alors le plus grand fabricant de fours de chaudière et de chaudrons en Europe.

Après que l'entreprise Olsberger Hütte a été transformée en société en commandite en 1939, Herrmann Everken devint associé commandité jusqu'à la fin de la guerre, en 1945.

A la fin de la guerre, la production fut tout d'abord arrêtée et l'entreprise fut placée, du début de l'année 1946 jusqu'en juin 1950, sous la tutelle de l'administration militaire britannique.