1965

Le 01.10.1965 Edward Kersting entra dans la Olsberger Hütte et succéda à Hans Everken comme associé commandité. Edward Kersting, beau-fils de Hans Hövener, passa comme ingénieur électricien de la société Duisburger Kupferhütte à la société Olsberger Hütte.

Sous sa direction, une atmosphère de renouveau se fit sentir dans tous les domaines de l'entreprise ce qui lui valut rapidement d'être surnommé avec sympathie le « patron des forges ».

La crise énergétique qui se dessinait alors marqua aussi la fin des appareils de chauffage individuels à charbon et à mazout. Le temps des appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur commençait.

En produisant en série cette technologie qui était jusque-là étrangère à l'entreprise, Olsberg put accéder à un nouveau segment de marché et, en même temps, se libérer de la mono-structure des appareils en fonte. Olsberg devint un des plus grands leaders de la production de ces appareils qui, aujourd'hui encore, se vendent dans le monde entier dans des niches de marché.

D'autres étapes importantes marquèrent l'époque durant laquelle il fut associé commandité : l'acquisition des aciéries de Warstein et ainsi que la reprise de la fonderie d'acier et de fonte Junker à Brilon qui devint ensuite le centre de moulage à main à Olsberg.

Par ailleurs, Olsberg reprit l'entreprise Jotul-Esch ainsi que, directement après la réunification, la fabrique de fours Ofen- und Herdfabrik Rathenow ainsi que la fonderie Gießerei- und Ofenbau Königshütte dans le Oberharz.

En 1998, Olsberg a acquis la participation majoritaire dans la société Fireplace Kft en Hongrie.

Dans la fonderie, la production de d'éléments moulés pour four a été abandonnée. La production a été réorientée dans la fabrication de pièces en fonte grise et nodulaire core-intensive destinées à l'industrie des biens d'investissement.

Mais Edward Kersting n'était pas seulement entrepreneur. Il soutenait aussi les associations locales et assumait des responsabilités en remplissant des fonctions importantes dans l'industrie régionale et nationale. C'est ainsi qu'il dirigea pendant plus de 25 ans l'Association régionale des entreprises de la métallurgie et de l'industrie électrotechnique.

Le 31.03.2000 Edward Kersting mis fin à ses activités opérationnelles dans l'entreprise et entra dans le conseil.